Emmanuel Macron à Nice pour le 14-juillet

Un an après la tragédie de la promenade des Anglais, la municipalité de Nice organise une journée de commémoration en présence du nouveau Président de la République.

macron nice

Pas de feu d’artifice ni de bal populaire. La fête nationale qui se prépare à Nice sera empreinte de recueillement et d’hommages, un an après l’attentat perpétré sur la promenade des Anglais où, pendant les traditionnelles festivités du 14-juillet, 86 personnes ont trouvé la mort, fauchées par un camion fou.
La place Masséna sera l’épicentre de cette journée de commémoration : c’est là que se tiendra le  défilé militaire où les polices municipales et nationales seront mises à l’honneur, aux côtés des pompiers et des équipes de la Croix Rouge, comme celles de la Sécurité Civile. Là également que sera dressée une grande tribune officielle où s’installera le Président de la République Emmanuel Macron, attendu à Nice en fin d’après-midi, quelques heures après l’autre défilé, celui des Champs-Elysées auquel le chef d’Etat américain Donald Trump a également été convié.
De 9 heures à 20 heures, sur la Promenade des Anglais (à hauteur du square des Etats-Unis), les passants seront invité à remplir d’une plaque de couleur des compartiments en forme de lettres dont l’association permettra de dévoiler un message géant aménagé au sol. Le résultat de cette opération solidaire sera filmé depuis le ciel par un drone et diffusé sur un écran. Le contenu du message, choisi en concertation avec les familles des victimes, reste encore secret.
Enfin, le programme initial prévoit plusieurs temps-fort pour les familles des victimes : une rencontre avec Emmanuel Macron place Masséna et un lâcher de 86 lampions vers 23 heures, sur la plage.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse